Écrit par Digmasbord

Nouvel article pour une nouvelle critique et aujourd’hui nous revenons sur une série que nous avons évoquée lors de notre dossier sur les séries politiques à regarder si vous étiez intéressés par ce type de série. La politique aux États-Unis est un sujet énormément abordé que ce soit dans la fiction via des films ou série mais aussi dans la réalité avec l’actuel président en place. Pas de déplacement dans le futur ou de réelle fiction dans cette série mais une situation plausible autant qu’elle est improbable. C’est parti direction la Maison Blanche et ses secrets.

Une situation de départ renversante

La situation de départ fait tout pour vous bouleverser dès le départ mais revenons dans un premier temps sur les faits. Tom Kirkman, notre personnage principal, simple secrétaire en charge du Logement et du Développement urbain dans l’administration américaine se retrouve Designated Survivor autrement dit en français le survivant désigné. Il existe par le fait des différentes actes terroristes qui ont pu frapper les États-Unis : nous parlons bien évidemment du tristement connu 11 septembre 2001, ce survivant qui est tenu à l’écart de la cérémonie d’investiture où tout le gouvernement et personnes dirigeant le pays se retrouvent pour célébrer le nouveau en cas d’éventuel attaque ou tout autre problème amenant une tragédie.

Vous voyez où cela nous mène… Dans une presque parfaite reconstitution des différentes attaques qu’avait pu subir les États-Unis en 2001, le congrès est entièrement détruit lors d’une attaque terroriste. C’est ainsi que le Président des États-Unis en poste, son vice-président qui aurait pu assurer l’intérim et l’ensemble des parlementaires sont tués au cours de cette terrible nuit.

De par ce fait tragique, Tom Kirkman est poussé malgré lui sur le devant de la scène et devient Président des États-Unis, par les procédures qui l’exige en tant que Designated Survivor, avec un pays sous le choc et complètement abasourdi par ce qu’il vient d’arriver à leur nation

Des forces en présence

Une série avec un tel commencement et forcément des enjeux plus qu’intéressants de par la disparition d’un gouvernement nous permet d’avoir des forces en présence plutôt imposantes car personnes n’est en reste quand il s’agit de la Maison Blanche.

Commençons par le personnage central de la série, comme vous l’aviez compris il s’agit de Tom Kirkman, notre secrétaire en charge du Logement et du Développement urbain qui n’avait absolument aucune prétention ou ambition de devenir un jour président des États-Unis.

Avant de plus s’éparpiller sur le personnage en lui-même arrêtons-nous un instant sur l’acteur qui l’interprète : ce n’est autre que Kiefer Sutherland qui prend les traits du nouveau Président. On peut y voir ici un parallèle avec son passé filmographique, ayant interprété Jack Bauer dans la série que tout le monde connaît de près ou de loin : 24h Chrono où cet agent Counter Terrorism Unit est capable de sauver son pays en seulement une journée plutôt bien remplie. On voit en ce choix, une marque d’opportunisme et de référence afin d’associer un nom déjà connu pour intéresser d’autant plus le téléspectateur à la série.

Revenons dorénavant sur le personnage en lui-même qui n’a pas demandé grand chose à part vivre une vie paisible. Propulsé Président des États-Unis, Tom Kirkman va apprendre au fur et à mesure les ficelles du métier. Son leitmotiv est l’honnêteté et le pouvoir au peuple, on voit en cela une démarcation avec certains politiciens qui se veulent carriéristes et faisant tout leur possible pour accéder au siège du dessus. Il s’égarera parfois sur son chemin mais sa famille et ses amis seront toujours là pour veiller à ce qu’il ne perde pas pied.

Parfaite transition pour parler de la famille Kirkman, car Designated Survivor est aussi une histoire familiale dans le sens où nous pénétrons dans l’intimité de cette famille. On la verra s’entraider ou encore se diviser face à ce nouveau rôle qu’ils doivent tous assumer malgré eux. Dans un premier temps, sa femme : Alex Kirkman qui est avocate à la base viendra s’installer avec lui à la Maison Blanche et l’aidera plus d’une fois vu sa connaissance de la loi américaine, c’est un réel soutien pour Tom malgré quelques divergences qui peuvent apparaître concernant la façon dont certains cas ou affaires doivent être gérés. Viennent ensuite leurs deux enfants qui viennent compléter cette tribu, jamais loin de lui, ils sont un pilier pour Tom qui s’en veut d’être éloigné d’eux et de devoir prendre des précautions vis à vis d’eux. Pas facile de jouer un rôle de père quand on dirige un pays tel que les États-Unis.

Vient ensuite ce que l’on peut appeler son entourage d’amis et d’alliés dans la fosse aux Lions qu’est la politique américaine.  Revenons dans un premier temps sur Emily Rhodes, déjà présente à ses côtés lorsqu’il était juste secrétaire, il a entièrement confiance en elle, à tel point qu’il la nommera conseillère spéciale du président pour la garder près de lui et pouvoir se fier à quelqu’un d’honnête envers lui. Une valeur importante pour Tom.

Poursuivons avec Aaron Shore, il était déjà présent dans l’administration qui précédait celle de Tom : il occupait le rôle d’adjoint au chef de cabinet de l’ancien Président. Il va prendre les fonctions par intérim de celui-ci décédé lors des évènements tragiques. Il se veut très direct et franc avec Tom qu’il trouve incompétent et pas en mesure de pouvoir tenir le rôle qu’il lui est attribué. La sagesse de Tom le fera le garder auprès de lui en tant que chef de cabinet titulaire de par son expérience et son expérience dans le milieu politique.

Le troisième mousquetaire que nous pouvons ajouter est Seth Wright, simple fonctionnaire travaillant au service de rédaction lors des attentats. Il s’occupera d’écrire les premiers discours du Président. Ils ont tous les deux la même ligne de conduite : servir leur pays. C’est pour ces raisons qu’il sera nommé porte-parole de la Maison Blanche.

Homme de l’ombre de cette administration mais homme de confiance est l’étiquette qui colle le mieux à Mike Ritter le garde du corps de Tom, il l’accompagnera dans tous ses déplacements qu’ils soient officiels ou officieux. Un réel homme de confiance pour notre cher Président qui n’hésitera pas à partager tout avec lui.

Et enfin car une enquête se doit d’être menée au vu des récents évènement pour cela notre Designated Survivor aura pour appui une enquêtrice déterminée : Hannah Wells. Agent du FBI, elle mènera l’enquête concernant la tragédie du capitole. Son affect rentrera en jeu lors de cette enquête car elle y a perdu son amant qui était un membre de la chambre. Je vous laisse découvrir les tenants et aboutissants de cette enquête en regardant la série au travers de ce personnage.

designated-survivor-team-digmasbord

Comment ce nouveau gouvernement s’en sortira après les attentats ? ©deadline

Designated Survivor : un contexte si proche de la réalité

On peut réellement penser que Designated Survivor se rapproche de la réalité malgré un attentat peut-être un petit peu exagéré, on est réellement dans la situation qu’ils ont déjà pu connaître auparavant avec les évènements survenus le 11 septembre 2001. On y retrouve un pays totalement abasourdi, perdu et qui ne sait vers qui se tourner. La méfiance des américains envers son gouvernement ou toutes personnes étrangères est entièrement présente comme elle a pu l’être en 2001. On nous propose ici une thèse réaliste de ce que pourrait vivre les États-Unis en cas d’attaque terroriste de son organe vital principal : le gouvernement. Il n’est plus question de protectionnisme ou de fermeture des frontières pour un pays qui s’est fait par la mondialisation on pourra voir qu’il devrait s’ouvrir aux autres en cette période difficile.

On peut aussi y voir un hommage aux plus de 3000 personnes qui ont péri le 11 septembre. Même si nous avons malheureusement plus l’impression que c’est comme “tourner le couteau dans la plaie” en voulant revivre des souffrances que certains n’ont certainement pas encore réussi à oublier. Nous pouvons prendre le revers de la médaille en y voyant là un devoir de mémoire pour les générations à venir et se souvenir du passé pour éviter de répéter les erreurs passées. À chacun de se faire son avis selon nous à la rédaction Digmasbord.

Le troisième volet que nous pouvons lier à la réalité est la réhabilitation du rôle de Président des États-Unis, beaucoup d’américains ne se retrouvent pas en l’administration Trump actuellement (Nb : la série est sortie pendant la période d’élection de celui-ci) et son comportement à la tête de l’hyperpuissance que sont les États-Unis. Tout au long de la série nous verrons les requins que peuvent être les politiciens mais aussi ceux qui visent à agir pour le peuple. Au travers de ces derniers nous pensons que nous pouvons voir comme une image de ce que certaines personnes essaient de faire dans la vie de tous les jours et de continuer à les encourager. Enfin la série redonnera peut-être par ce biais confiance en la politique et les enjeux qu’elle peut avoir sur la vie de chacun. Nous vous laissons pour ça le soin de regarder la série et de vous faire votre avis.

La saison est actuellement disponible, tandis que la deuxième est en cours sur Netflix

L’équipe Digmasbord

Aide-nous à grandir en partageant